foin

foin
nm., fourrage ; au pl., travaux ou temps de la fenaison : fan (Cordon 083, Gets, Giettaz 215, Megève, Morzine 081, St-Nicolas-Chapelle, Samoëns 010, Saxel 002A), fê (Albanais 001b, Annecy 003b, Albertville 021, Arêches, Balme-Sillingy 020, Beaufort, Bellecombe-Bauges, Compôte-Bauges, Doucy-Bauges, Leschaux, Marthod, Montagny-Bozel, Table, Thoiry 225), FIN (001a, 003a, Aime, Aix, Arvillard 228, Beaufort, Chainaz-Frasses, Chambéry, Conflans, Côte-Aime, Gruffy 014, Montendry, Montricher 015, Notre-Dame-Bellecombe, Peisey 187, St-Germain- Talloires, Thônes 004, Trévignin, Villards-Thônes 028), fin, pl. fîn (St-Martin-Porte 203), fi-n (Lanslevillard) ; forazho <fourrage> (001 PPA.), forazo (215), fourâzho (002B), R.5. - E. : Couche, Épais, Faner, Mélange, Ouverture, Poignée.
A1) foin des prairies artificielles (trèfle, sainfoin, luzerne) : forazho <fourrage> nm. (001), fourâzho (le plus souvent) (002), forazo (021), R.5.
B) le foin sur le pré : Andain, Défaut, Tas.
B1) n., rouleau (Albanais, Cordon) // cordon (Saxel) foin de foin à demi séché et rassemblé le soir avec le râteau pour le protéger de la rosée de la nuit ou pour le mettre en tas : boudin nm. (002), bodin (001), R.2a Boudin ; r(y)wèla <rouelle> nf. (001 | 215), rwèlâ (083b), ruîre (Albiez 151) || rwé (083a), R.4 afr. roele => Rouler ; tyeûla nf. (021), R.2b. - E. : Râteler.
B2) foin /// regain foin rassemblé au milieu du pré sur une largeur de trois mètres environ : rwè nm. (002, 081), R.4.
B3) brins // bûches foin de foin qui reste sur le pré et qu'il faudra râteler : amasseure nfpl. (083).
B4) v. , mettre le foin en foin rouleau // cordon : anboudin-nâ vt. (002), R.2 ; an- (083) / ê-(001) / inrwèlâ (151) || ptâ ê rwèle <mettre en rouelles> (001), R.4 ; êtyeûlâ / intyeûlâ (021), R.2b.
B5) râteler et rassembler le foin et surtout le regain, à demi-séché, vers le milieu du pré sur une largeur de trois mètres environ (avant de le mettre en cordon le soir pour le protéger de la rosée ; on fait cette opération surtout quand le foin est trop clairsemé) : mètre an rwè vt. , anrwèlâ (002, 081), mtâ an rwè (081), R.4.
B6) étendre // écarter foin (le foin pour le faire sécher), défaire les andains : ébrushî (lôz andin) vt. (001), épanshî (083) ; dézandêhî vt. (081), dézandèlâ vi. (021), dézand(è)nâ (001b, 002 | 001a). - E. : Pirouette.
B7) tourner // retourner foin (le foin pour le faire sécher) : tornâ (001) ; vrî (001, 083) ; rèbrahhâ (187), R. Brasser.
B8) faire sécher (le foin) : fâre sèshî vt. (083), fére ruti (001).
B9) entasser // mettre en tas foin du foin (du regain), qui n'est pas complètement sec, sur un pré, provisoirement pour le protéger de la pluie ou pendant la nuit pour le protéger de la rosée) : anmashnâ vt. (002, 081), R.3a => Tas (mata) ; akshî (Cessens, Massingy), akushnâ (Épagny), êkoshnâ vi. , ptâ ê // fotre ê // fére lô foin kshon <mettre en cuchon> (001), R.2c => Tas (kshon) ; ê- / inkastenâ vt. (021), anshâtelâ (081), R.2d => Tas (kaston) ; anvalamounâ (083, 215), R.2e => Tas (valamon).
B10) défaire les tas provisoire de foin dans un pré et étendre le foin au soleil pour finir de le sécher : démashnâ vt. (002, 081, Habère-Poche), R.3a ; dékoshnâ vi. , défére lô kshon (001), R.2c ; dékastenâ (021), R.2d ; dévalamounâ (083, 215), R.2e.
B11) travailler le même foin sans arrêt pour rien (se dit quand il fait mauvais temps) : torstenâ vt. (215), R.3b.
C) le transport du foin à dos d'homme ou en luge : Drap, Filet.
C1) n., botte // paquet // fagot // trousse // grosse balle // ballot foin de foin (pesant entre 70 et 120 kg. à Bessans) : trosséy nm. (004) || trossa nf. (Chamonix, RPB 173), R. Trousse ; korda nf., pl. kordès (Bessans 128, TRA), R. Corde ; barilyon nm. (Albanne, Montvalezan, Pezée, St-Martin-Belleville 301) ; fé <fagot> nm. (081) ; yâze <voyage> nm. (215). C1a) paquet de foin lié par un tran-nô (corde plus courte que la plètshè) : portshaô nm. (081).
C2) outil // instrument foin pour contenir la trousse de foin et qui est composé de deux grosses barres de bois (lo barons), d'une cordelette et de deux grosses cordes : paire de trousse nf. (128). C2a) grosse barre de bois longue d'environ 1,50 m. (elle est percée de neuf à dix trous espacés d'environ 10 cm. et porte des encoches à chaque extrémité ; il y en a deux par trousse) : baron nm., pl. barons (128). C2b) réseau // filet foin de segments parallèles et égaux, formé par une cordelette unique passant, dans un mouvement de va-et-vient, par les trous des deux grosses barres de bois distantes d'environ deux mètres à deux mètres cinquante : (lé) tèyléss <les toiles> nfpl. (128). C2c) grosse corde longue d'environ 4,50 m., qui passe dans les encoches situées à l'extrémité des grosses barres de bois et qui sert à lier la trousse vide ou pleine (il y en a deux par trousse) : (lé) karos nf. (au pl. ici) (128).
C3) longue corde munie de navettes en bois pour lier les fagots de foin : plètshè nf. (081). C3a) navette en bois pour lier les fagots de foin (ou autre) avec une corde, petite pièce de bois de 12 à 15 cm. de long, pointue à une extrémité et arrondie à l'autre, percée de deux trous et qui sert à attacher une charge : kârklyon nm. (081) ; prolye nf. (002), trolye (028, Tignes), trolyi (203), troulye (301). C3b) corde plus courte que la plètshè et qui sert à lier un portshaô : tran-nô nm. (081).
C4) ensemble de deux cordes parallèles reliées à une barre de bois et servant à transporte le foin à dos d'homme : kourda nf. (215). C4a) barre de bois qui relie les deux cordes parallèles : rywalè nm. (215).
C5) chacun des deux arcs en bois qui sont employés avec le filet à foin : garo <barillon> (004).
C6) v. , rentrer le foin : rintrâ l'forazho vi. (001), portâ (083).
C7) descendre le foin de la montagne en hiver sur des luges (traîneaux) : foiner vi. (Sixt), fenater (Chamonix).
C8) expr, (pour descendre le foin des alpages dans les terrains trop pentus ou dans un couloir de neige bien damée par fagots de foin simplement ficelé avec des cordes) sans luge : à ku nu <à cul nu> (010, Sixt 130), foinage à cul nu (130).
D) le transport du foin par char : Peigner, Presse, râtelures, Treuil.
D1) n., couche de foin formée de fourchées disposées suivant un certain ordre dans une charretée : lèva <levée> nf. (002), keusha (001).
D2) v. , ranger // charger foin le foin sur le char par couches uniformément : égalizâ vt. (083). - E. : Serrer, Tasser.
E) foinage, transport du foin par traîneau : Luge.
E1) n., charge du foin sur un traîneau : ran nm. (010).
F) le foin au fenil ou à la grange : Foutre, Pic, Suer.
F1) n., gros tas de foin dans la grange ou le fenil : maré nm. (021), mâré (002), R.2f => Tas ; mata nf. (001) || maton nm. (225), R.3a ; téshon (081, 083), téston (215), R.2g Tas (téshe).
F2) graines et débris de foin qui s'accumulent à la longue dans le fenil ou dans la grange : pufa nf. (004) / peufa (001) || paôfè nm. (081), R. Poussière ; mârin nm. (002), R.2c ; prin nmpl. (028, 081) ; fnassa <fenasse> nf. (001).
F3) réserve de foin dans les chalets pour parer au mauvais temps ou au chute de neige : druzhe nf. (081, Baume, Biot), R. => Dru.
F4) entassement (action d'entasser) du foin dans la grange : antésteri nf. (215), R.2g.
F5) v. , tirer le foin au bas du tas : trére ba vt. (083).
F6) faire tomber (le foin, la paille, ...) du fenil sur le sol de la grange : fotre // ptâ // shanpâ foin ba (l'forazho, la palye, ...à (001).
G) le foin à l'écurie :
G1) n., abat-foin (trappe, ouverture horizontale pratiquée dans le plancher de la grange (fenil) pour faire tomber le foin dans le râtelier des vaches) ; passe-foin (ouverture verticale, pratiquée dans le mur qui sépare la grange de l'étable-écurie et qui permet d'alimenter directement en foin le râtelier) : dènyaô (081), dènyeu / -ò <donneur> nm. (001, St-Gervais), dènyeû (002, 020b), dènyou (020), dényeû (083, Chamonix), dényu (021, Bozel), donyeû (004, 020a, Abondance 031), donyow (004, 031), R.3c Donner, D. Donne, Donneur ; borinklyo (001, 014, Moye), borêklyo nm. (020) ; uissè (Doucy-Bauges), ussè (St-Eustache), essué (Bauges), huchet (Combe de Savoie) ; trapa <trappe> nf. (004, 015, Bozel, Massongy 142, Ste-Foy), trapon nm. dim. (004, 142) ; => Cour.
G2) abat-foin : abatyaò (Grand-Bornand).
G3) petite porte en bois coulissante qui ferme le passe-foin : portairon nm. (001).
G4) petite trappe qui ferme le passe-foin : trapon nm. (001).
G5) ration de foin, pour un repas, donnée à une ou plusieurs bête à l'étable : dènâ nf. (002b, 021, 028), dnâ (083), dènâye (002a), donâ (001 CHA.), R.3c ; rèstya nf. (Giettaz 215) ; tortsou-n <torchon> nm. (187), R.3b. - E. : Nourrir.
G6) ration de foin distribuée aux vaches dans la crèche après les avoir abreuvées : apré-baire nm. (215).
G7) indigestion de foin sec : êforajà nf., êforazyà (021), R.5.
G8) débris de foin laissés par les animaux et qui tombent du râtelier par terre : brusse nfpl. (002b, Juvigny), brushe (002a, 028), R. => Branche ; palye <pailles> nfpl. (215).
G9) reste de foin ou de paille que les vaches laissent dans la crèche : remoulyeure nfpl. (021) ; rmwé nm. (083).
G10) petit paquet de foin qui est la ration des brebis : bordzon nm. (Bessans).
H) v. , nourrir avec du foin : aforâ vt. (228), R.5.
H1) donner // distribuer foin du foin aux vaches dans le râtelier : vyandâ vt. (St François-Sales) ; deunâ vi. abs. (083, 215), dènâ abs. (081), R.3c ; balyî l'fan <donner le foin> (081).
H2) se rendre malade en mangeant trop de foin fourrage sec // foin, (ep. des animaux) : s'anfourazhî vp. (002), s'êforajé, s'êforazyé (021), R.5.
H3) préparer à la grange les paquets (rations // torchons) de foin pour les animaux : aparyé vi. (026) ; tortsou-nâ (187), R.3b.
H4) laisser du foin dans la crèche; ne pas tout manger : fâre dé rmwé vi. (083).
I) quelques espèces de foin : Carex, Chiendent, Luzerne, Regain, Sainfoin, Trèfle.
I1) dactyle, patte de chat : fnasse nf. (083).
I2) graminée avec épis : fromantala nf. (083).
I3) fléole : fléola nf. (083).

Dictionnaire Français-Savoyard. 2015.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • foin — foin …   Dictionnaire des rimes

  • foin — 1. (foin) s. m. 1°   Herbe des prairies fauchée et séchée au soleil pour la nourriture des bestiaux. Une botte de foin. •   Vous [Nabuchodonosor] mangerez du foin comme un boeuf, vous serez trempé de la rosée du ciel, SACI Daniel, IV, 22. •   Mon …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • foin — FOIN. s. m. Herbe fauchée & seichée pour la nourriture des chevaux, & des bestiaux. Vieux foin. foin nouveau. foin delié. un cent de foin. une botte de foin. descharger du foin. botteler du foin. charrettée de foin. tas de foin. meule de foin.… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • foin — Foin, Foenum. Foin de pré, Pratense foenum. Foin d arriere saison, Regain, Foenum cordum. Foin dur, ou Jaunette, Ascyrum. C est une espece de Hypericum. Une herbe qu on appelle Foin de Bourgoigne, ou sainct foin, Medica. Faucher du foin, Foenum… …   Thresor de la langue françoyse

  • Foin — (foin), n. [F. fouine a marten.] 1. (Zo[ o]l.) The beech marten ({Mustela foina}). See {Marten}. [1913 Webster] 2. A kind of fur, black at the top on a whitish ground, taken from the ferret or weasel of the same name.[Obs.] [1913 Webster] He came …   The Collaborative International Dictionary of English

  • Foin — Foin, v. i. [OE. foinen, foignen; of uncertain origin; cf. dial. F. fouiner to push for eels with a spear, fr. F. fouine an eelspear, perh. fr. L. fodere to dig, thrust.] To thrust with a sword or spear; to lunge. [Obs.] [1913 Webster] He stroke …   The Collaborative International Dictionary of English

  • foin ! — ● foin ! interjection (de foinou altération de fi !) Littéraire. Foin (de quelque chose), marque le dédain, le mépris, l aversion : Foin de la richesse ! …   Encyclopédie Universelle

  • foin — [foin] vi., n. [ME foinen < foin, a thrust, stab < OFr foisne, fish spear < L fuscina, a trident] Archaic lunge or thrust, as in fencing …   English World dictionary

  • Foin — Foin, v. t. To prick; to st?ng. [Obs.] Huloet. [1913 Webster] …   The Collaborative International Dictionary of English

  • Foin — Foin, n. A pass in fencing; a lunge. [Obs.] Shak. [1913 Webster] …   The Collaborative International Dictionary of English

  • foin — 1. foin [ fwɛ̃ ] n. m. • XVe; fein XIIe; lat. fenum 1 ♦ Herbe des prairies fauchée ou coupée, destinée à la nourriture du bétail. ⇒ 1. fourrage. Faire les foins : couper l herbe, l étaler (⇒ fanage) , la mettre en lignes (⇒ andain) , en faire des …   Encyclopédie Universelle

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”