moquer

moquer
(SE) (de), vp. , gouailler, railler, persifler ; (en plus à Arvillard) s'exclamer sur un ton moqueur : S(E) MOKÂ (DE) (Albanais.001, Annecy.003, Arvillard,228, Bellevaux, Genève.022, Jarrier, Morzine, Peisey, Reyvroz.218, Saxel.002, Thônes.004), sè mweukâ (Montagny-Bozel.026), se môkâ-se (Lanslevillard.286), C. ind. prés. se moke <(il) se moque> (286) ; se fotre de <se foutre de> (001,002,003,218,228, Morzine, Table.290), C. s'inhfota-n <(ils) se moquaient> (Peisey) ; blagâ <vanter (ironiquement)> vt. (003,004) ; gwâlyé vt. /vi. (228) ; se rire (de) (022,028). - E. : Duper, Ironie.
A1) s'en moquer, (ep. de qc.) : s'ê mokâ, s'ê balansî <s'en balancer> (001) ; s'ê fotre (001,290).
A2) se payer la tête de // se moquer de // rire aux dépens de // tourner en ridicule moquer (qq.) : koyonâ (kâkon) vt. (001.BEA.,003,004) ; s'fotre d'la fyola de (kâkon) <se foutre de la fiole de (qq.)> (001) ; sè fweutre dè la gourdza <se foutre de la tête (de qq.)> (026).

Dictionnaire Français-Savoyard. 2015.

Нужно сделать НИР?

Regardez d'autres dictionnaires:

  • moquer — [ mɔke ] v. tr. <conjug. : 1> • 1180; o. i., p. ê. onomat I ♦ Littér. Tourner en ridicule, traiter comme un objet de dérision ou de plaisanterie (surtout p. p.).⇒ railler, ridiculiser. « Il se vit bafoué, Berné, sifflé, moqué, joué » (La… …   Encyclopédie Universelle

  • moquer — MOQUER, se moquer. verb. n. p. Se railler de quelqu un ou de quelque chose. On s est moqué de luy. on s est moqué de son habit, de sa danse. il se fait moquer de luy par tout. Il signifie aussi, Ne point faire cas de quelqu un, de quelque chose,… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • moquer — Moquer, Cerchez Mocquer …   Thresor de la langue françoyse

  • MOQUER — (SE). v. pron. Se railler de quelqu un ou de quelque chose, en rire, en faire un sujet de plaisanterie ou de dérision. On s est moqué de lui. On s est moqué de son habit, de sa danse. Cette femme s est moquée de vous.   Il signifie aussi,… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • MOQUER (SE) — v. pron. Se railler de quelqu’un ou de quelque chose, en rire, en faire un sujet de plaisanterie ou de dérision. On s’est moqué de lui. On s’est moqué de son costume. Cette femme s’est moquée de vous. Il signifie aussi Mépriser, braver, témoigner …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • moquer — (v. 1) Présent : moque, moques, moque, moquons, moquez, moquent ; Futur : moquerai, moqueras, moquera, moquerons, moquerez, moqueront ; Passé : moquai, moquas, moqua, moquâmes, moquâtes, moquèrent ; Imparfait : moquais, moquais, moquait, moquions …   French Morphology and Phonetics

  • se moquer — moquer (se) (mo ké) v. réfl. 1°   Tourner en ridicule quelqu un. •   On ne rit point du ridicule des gens qu on ne connaît point ; voilà pourquoi M. de Mazarin disait qu il ne se moquait jamais que de ses parents et de ses amis, VOLT. Lett. Mme… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • se moquer — ● se moquer verbe pronominal Tourner quelqu un, quelque chose en ridicule, s amuser d eux : Se moquer d un ami étourdi. Ne faire nul cas de quelque chose, de quelqu un, ne pas s en soucier, y être indifférent : Se moquer du qu en dira t on. Je me …   Encyclopédie Universelle

  • s'entre-moquer — entre moquer (s ) (an tre mo ké) v. réfl. Se moquer l un de l autre. HISTORIQUE    XVIe s. •   S entremocquer, COTGRAVE . ÉTYMOLOGIE    Entre, et moquer …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • Se moquer éperdument de — ● Se moquer éperdument de se moquer totalement de quelqu un, de quelque chose …   Encyclopédie Universelle

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”